Johnny, La vie en rock, Frédéric Quinonero p.723
Concert devant la tour Eiffel le 10 juin 2000
imprimerC'est à Toulouse, dans un Zénith comble (9000 spectateurs chaque soir), que Johnny donne le coup d'envoi de son jubilé de l'an 2000. Il y présente un show semblable à celui qu'il donne le samedi 10 juin à la Tour Eiffel, duos compris.

Ce soir-là, trois quarts d'heure avant le début du spectacle, le chanteur s'exprime en direct dans le journal télévisé de TF1, partenaire de l'événement avec la mairie de Paris, Universal Music et RTL – 8 millions de téléspectateurs suivront l'évènement, filmé par Gérard Pullicino, en simultané. Sur l'écran de contrôle, il découvre l'incroyable marée humaine qui s'étend à perte de vue le long du Champ de Mars jusqu'à l'École militaire, où seize écrans géants permettront une visibilité accessible à tous. L'animateur Arthur annonce un million de personnes rassemblées au pied de la Dame de Fer, alors qu'on approche plus vraisemblablement les 400 000, ce qui est déjà phénoménal ! Johnny se fend d'un sourire crispé. En regagnant sa loge, il cède à quelques minutes de panique. « Je ne vais pas y arriver ! ».

L'idée de donner un concert gratuit à Paris remonte à 1998, juste après le stade de France, une idée soufflée par l'ami Philippe Labro qui imaginait notre monument national du rock descendant les champs Élysées sur une scène mobile. Cette éventualité, un temps soutenu par Jean Tiberi, maire de Paris, dans le cadre des festivités de l'an 2000, est finalement rejetée par la préfecture de police pour des raisons techniques d'opérabilité et de sécurité. Pour l'idole, il s'agit de fêter son anniversaire de carrière en faisant venir un public qui n'a pas les moyens de se payer des places de spectacle :
« Je ne comprends pas toujours pourquoi je représente autant pour les gens, mais je leur suis reconnaissant de n'avoir jamais cessé de m'aimer. C'est pour cela que je me donne à fond dans mes spectacles, et c'est aussi pour cela que je donne ce concert gratuit à Paris. Pour dire merci, moi aussi je vous aime. » [1]


[1] À Sacha Reins, Le Point, 2 juin 2000

Johnny, La vie en rock, Frédéric Quinonero p.723
Concert devant la tour Eiffel le 10 juin 2000

Valid HTML 4.0 Transitional